mercredi 20 décembre 2017

L'année 2017

Bonjour à tous,

Je vais me risquer cette année à l'exercice qui consiste à résumer notre année 2017. Je prends tellement de plaisir lorsque je lis de vos nouvelles chaque année que je m'y risque cette année à mon tour.

Je commence tout d'abord par vous souhaiter un JOYEUX NOËL et une BONNE ANNEE 2018 !








Pour la suite,je vais suivre un ordre chronologique dans les évènements de l'année :

GUILLAUME :

L'année dernière l'écriture de Guillaume s'est dégradée jusqu'à devenir illisible, en parallèle le chemin de l'école devenait très difficile. Heureusement il avait une institutrice au top qui a su lui rendre le chemin de l'école plus agréable. Cette institutrice nous a orienté vers une psycho-motricienne qui a fait un travail fabuleux, qui continue d'ailleurs à faire un super travail, rendant sa confiance à Guillaume. Au bout de deux - trois mois de travail, le temps aussi que s'installe entre elle et Guillaume un climat de confiance, elle nous a demandé d'aller voir une psychologue qui lui a fait passer un test psychométrique qui a révélé que Guillaume est un enfant à haut potentiel. Elle nous a orienté vers la psychologue scolaire, le médecin scolaire... et on nous a fortement conseillé de faire sauter une classe à Guillaume. Nous avons suivi ce conseil avec l'accord, plus que total, de Guillaume.

Et nous ne l'avons pas regretté car Guillaume a retrouvé le sourire, s'est plu dans sa nouvelle classe et son écriture n'arrête pas de s'améliorer. Nous avons toutefois vu que ce saut de classe l'a occupé quelques mois mais la fin de l'année a revu les pieds lourds sur le chemin de l'école. Nous avons donc décidé, pour cette nouvelle année scolaire de l'inscrire dans une école "hors contrat" où il s'épanouit. Le seul reproche de la maîtresse avant les vacances d'octobre ont été : "Guillaume rit un peu trop fort en classe". Après les moments difficiles de l'année passée, cela a été un vrai baume pour nous parents.
En ce qui concerne Guillaume, tout va bien pour le moment. C'est un petit garçon bien dans sa peau et qui a le sourire facile.


GAËLLE :

Au moment où nous découvrions le haut potentiel de Guillaume, quelques semaines avant, c'est Gaëlle qui avait de plus en plus de mal à aller à l'école. Elle n'arrivait pas à se faire des amies en classes et ne souriait plus. Nous avons profité que nous amenions Guillaume voir la psychologue pour lui demander si elle accepterait de voir Gaëlle pour cette histoire de sociabilité difficile. Au bout de 2 séances et suite aux résultats de Guillaume elle nous a conseillé de faire passer le test psychométrique à Gaëlle. Et il s'est avéré que Gaëlle aussi est une enfant à haut potentiel. Avec son accord, elle est passée en 3ième et a finit l'année avec son brevet et les félicitations en poche. En parallèle, nous l'avons inscrite au théâtre où elle s'est fait des amis. Elle s'est épanouie, le sourire est revenu mais en fin d'année scolaire, elle nous a demandé de re-sauter une classe. Pour information, il y a un an, nous n'étions à priori pas pour le saut de classe, ni Sébastien ni moi.... On a donc commencé à prendre cette demande avec désinvolture avant de réaliser que cela faisait plusieurs semaines qu'elle y réfléchissait et en parlait avec le psychologue... Nous sommes donc repartis dans les démarches et Gaëlle est passée directement en première S. Je crois que cela ne s'est jamais fait à la réunion et tout le monde nous disait d'ailleurs que ce n'était pas réalisable mais la psychologue référente EIP (Enfants Intellectuellement Précoce) du rectorat a écouté Gaëlle et l'a fait.
En ce qui concerne Gaëlle, elle va super bien. Elle est motivée par les défis de rattraper ses retards en classe et arrive même à avoir une moyenne générale d'un point plus haut que la moyenne de sa classe.


CECILE :

Après Gaëlle, la psychologue nous a dit qu'il serait bien de faire passer le test psychométrique à Cécile car il était important que les enfants se connaissent mieux. Nous avons donc fait passer le test à Cécile. Et devinez quoi ? Cécile est aussi un enfant à haut potentiel. Mais à l'époque elle allait très bien. C'est donc une information en plus pour elle, qui a semblé toutefois lui faire du bien.
En ce qui concerne Cécile, et bien en début d'année scolaire, elle a commencé ne plus vouloir aller à l'école le matin... Nous savons déjà depuis quelques années qu'elle s’ennuie en classe et dessine beaucoup, mais jusque là elle trouvait son équilibre. Toutefois, il semble que la quatrième soit la classe de tous les dangers et elle a perdu rapidement son sourire. Fort de nos expériences avec son frère et sa soeur, nous l'avons écouté, essayé de la soutenir de notre mieux pour finalement lui proposer de sauter une classe elle aussi, si elle le désirait. Mais Cécile n'a pas la même confiance en ses capacités que Guillaume et Gaëlle et elle ne préfère pas sauter de classe. Nous lui avons donc pris RDV avec le psychologue afin qu'elle ait une aide autre que la notre. Il nous a expliqué que Cécile avait un "temps subit" plus important qu'un "temps choisi" même si concrètement ce n'est pas le cas, c'est ce qu'elle ressent. Il nous a donc conseillé de lui trouver une activité qu'elle aime. Et nous voilà partis à la recherche d'une activité, pas facile avec une ado que rien de tente. Mais miracle, nous avons fini par trouvé et elle s'éclate dans une sorte de karaté-self défense, 2X3h par semaine. La voilà de nouveau souriante.


En résumé, pour le moment depuis la rentrée d'Octobre, les trois enfants vont bien.


LES PARENTS :

Pour les parents, on souffle un peu quand on le peut. Tout ceci a remué pas mal de choses, je me suis reconnue à travers les descriptions que me donnait les psychologues de mes enfants, tous deux m'ont confirmé qu'il était fort probable que je sois à haut potentiel aussi. Cette découverte m'a révélée à moi-même et j'ai pu mettre des mots sur bien des ressentis. D'autant qu'après beaucoup de lectures, de conférences... j'en apprends de plus en plus.
Il semble que pour Sébastien, cela a aussi remué des choses.

Une année intense que celle qui vient de passer mais constructive et enrichissante. Et surtout qui a finalement permis à chacun d'être mieux dans sa peau.

Si j'ai voulu vous faire part de tout cela, c'est que le Haut Potentiel serait lié à la génétique. Donc si notre famille se retrouve à haut potentiel, il y a des chances qu'il en soit de même pour nos frères, soeurs, cousins... ;) Si vous avez des doutes ou des questions n'hésitez pas à me les poser, je vous ferais part des résultats de mes recherches ;).





LES CHIENS :
Et oui, il y a aussi du nouveau du côté des chiens. Abi notre vieille chienne de 13 ans nous a quitté, elle avait une tumeur au niveau de l'urètre qui l'empêchait de vider sa vessie, inopérable. Et plus heureux, Natoo notre petite chienne a donné naissance à quatre adorables petits chiots dont nous garderons la seule femelle. La petite dernière de la famille s'appelle donc Nara.




lundi 10 avril 2017

Bienvenu Natoo

Peu de temps après avoir fait nos adieu à Ibis, nous sommes allés à la SPA afin d'y adopter une petite chienne. Ceci afin que l'absence d'Ibis ne soit pas trop dure pour les enfants.
La tristesse est toujours là mais la présence de cette petite chienne pleine de vie l'atténue.

Abi se fait à cette nouvelle compagne même si elle est loin d'être maternelle.








Adieu Ibis

Il y a trois ans, nous avons recueilli un chiot de 9 mois abandonné dans la rue. Notre chienne vieillissait et nous voulions un chien pour lui succéder en douceur dans le cœur de nos enfants. Il nous avait suivi pendant 4 heures ce jour là et nous avions pris ça comme un signe du destin Lors du contrôle chez la vétérinaire, elle nous avait fortement conseillé de le castrer car il avait un fort caractère. Ça nous a fait bizarre mais nous avons suivi son conseil et toujours sur son conseil, nous nous sommes inscrits à un club de dressage pour être sûrs d'être bien maître de notre chien. Chien qui s'est avéré, effectivement, avoir un bon caractère mais par ailleurs, joueur, câlin... Trois ans après, nous avons atteint un bon niveau d'obéissance, il marche au pied, revient s'assoir lorsqu'on l'appelle, reste assis sans bouger jusqu'au rappel... Les enfants,passent du temps avec lui à lui raconter leurs secret et à le caresser. Seul problème, il a appris dans la rue à attaquer les autres chiens avant d'être lui même attaqué. Du coup, lors des promenades nous sommes très attentifs.
Avant hier, lors de la promenade, il a voulu aller voir le chien du voisin derrière son grillage, toutes dents dehors et mon mari a tiré sur sa laisse en le rappelant. Le chien s'est retourné et lui a claqué les dents à deux doigts de sa cuisse C'est la troisième fois qu'il fait cela, les deux premières fois c'était dans la première année où nous l'avions et nous avions mis ça sur le fait que nous n'étions pas encore "assez" ses maîtres et nous avions eu des beau bleus Seb et moi-même.
Cela m'a inquiété qu'il se retourne sur nous à ce stade du dressage et nous avons pris RDV avec la vétérinaire pour savoir comment interpréter cet élan d'humeur. Nous nous attendions à ce qu'elle nous conseille de suivre tel ou tel cours pour avoir encore plus d'ascendant sur le chien mais non, elle nous a fait comprendre que sur une note sur 4, en ce qui concerne l’agressivité, notre chien était à 3 et que l'on ne pouvait pas prédire si et quand il pourrai se retourner contre nous. Elle nous a donc conseillé de l'euthanasier car ce pouvait être un danger pour nos enfants. Il a d'autre signe d'agressivité mais sur les autres animaux.
Alors voilà, on a voulu faire une bonne action, anticiper la perte d'un animal pour nos enfants avec la présence d'un autre animal qui sans le remplacer pouvait recueillir leur confidences et émotions.
Et nous voilà à expliquer à nos petits que nous allons devoir endormir pour toujours leur compagnon à 4 pattes qui n'a rien fait de mal mais qui hypothétiquement peut leur en faire C'est dur
Heureusement leur vieille chienne est toujours là, même 3 ans après et semble tenir le cap. J'ai du mal à digérer la nouvelle, j'ai toujours dit que lorsqu'on prenait un animal c'était pour la vie mais je ne peux pas prendre ce risque car notre chien est un gros chien capable de tuer un enfant si il disjoncte pour une raison ou une autre et le donner à quelqu'un d'autre c'est aussi prendre ce risque pour celui à qui nous le donnerons.
Désolé, c'est un peu long. J'en ai gros sur la patate car depuis 3 ans, il a pris sa place parmi nous ce bougre à 4 pattes.
Il nous a donc quitté le 05 Avril.


jeudi 11 août 2016

Bonjour,

Un post par an, c'est un bon rythme non ? Bon, OK, encore une fois j'ai tardé...

Voici des photos de mes trois Loulous qui n'en finissent pas de grandir.
1,71m pour Gaëlle qui me dépasse donc de 4cm à 13 ans, ça fait drôle :lol:
1,64m pour Cécile à 11 ans et 1,33m pour Guillaume à 7ans.



mercredi 22 juillet 2015

Un an sans nouvelles !


Il était temps que je passe pas ici, les enfants grandissent, Gaëlle n'est plus qu'à quelques centimètres de me dépasser. Qui a dit que le temps manquait ?

Voici quelques photos de la randonnée que nous avons faite sur le chemin de la rivière à l'entre-deux accompagnées de quelques nouvelles.


 

Cécile termine son CM2 et est prête pour la sixième, option science et technique comme sa soeur. Elle termine avec un bon niveau et nous a impressionnée  par la gestion de ses devoirs en autonomie.


Gaëlle a terminé son année de sixième en beauté en étant première de sa classe pour ce dernier trimestre ! Deuxième sur l'année, elle nous a épatée, il faut l'avouer.

Guillaume finit son année de CP fier de savoir lire. Désormais toutes les BD et livres dont il a tant regardé les images prennent un nouveau sens avec le texte.




Un énorme pied de manioc de chez mimi et Aï qui a terminé dans nos assiettes ! Miam.

lundi 25 août 2014

Baleines bis

Après avoir publié mon précédent article, je relève mes mails et reçoit les photos prise par Antoine (qui a organisé cette sortie mer). Je vous les mets ici car elles n'ont rien à voir avec les miennes :lol:

















Baleines


Nous sommes en pleine période où les baleines viennent près de nos côte mettre bas. Grâce à Marie-Dominique nous avons fait une sortie en pleine mer en espérant pouvoir nager avec elles et les observer sous l'eau.
Malheureusement, aucune baleine n'est restée assez longtemps près de notre bateau, nous nous sommes donc contenté de les voir de loin, mais quel spectacle !

Je vous laisse chercher sur les photos les baleines et même la tortue :lol:






Parfois, vivre à la réunion, c'est vraiment dur ! :D :lol: